Comment je t'accompagne, Ami

puisqu'elle est belle

La noir éternelle

Qui t'appelle là bas?

Que serai- je avec mes mots de vivant

Ma soif de vivre , mes désirs entêtants ,

Et qu'entre les nonchalances

Encore mon coeur  balance

Pour deux parfums rois?

Comment je t'accompagne, Ami

Puisqu'elle est forte

La noire qui t'exorte

A la suivre là bas?

Je ne sais pas, je ne sais pas.

Et tout est souvenirs de nos jeunesses liées

Dans le serment des portes

Qui claquent entre le ciel et toi.

Tu pars si lentement

Que c'est un "chuuut"

Lancé à toute peine .