22 mars 2007

Les nuits de porcelaine

nuit_de_porcelaine_2

Avec mes chevaux de misère

Traînant la carriole des jours

Au quatre coins de mes amours

.

Avec la ligne qui lacère

la peau trop tendre de mes mains

Sans jamais montrer le chemin.

.

Avec mes ongles de poète

Griffant les murs pour un toujours

Qui blesserait un air de fête,

.

je suis allé chercher Verlaine

Dans la taverne où l'on est saoul

Pour une absinthe qui absout,

Et avec trois francs six  sous

On met le  vin au fond des veines,

Brisant nos nuits de porcelaine.

.

Avec son rire sur mes épaules

Si lourd qu'on dirait une croix

A se méprendre de Saint Paul

.

Il me toise comme une proie

Les yeux cernés au vitriol

De ses débauches dans l'alcool

.

Mais sa voix chaude des naguère

Raconte une chanson bien douce

Aux hommes qui porteront leur guerre,

Et avec trois pieds six pouces

On met le vin au   fond des veines

Brisant nos nuits de porcelaine.

Et avec trois pieds six pouces

On met le vin au   fond des veines

Brisant nos nuits de porcelaine.

.

j'ai bu , j'ai ri, j'ai embrassé

Tuant le temps dans le lacet

A la cheville d'une femme nue

.

J'ai vu ces yeux trop ingénus

Rouler des airs de madone

Aux matadors parvenus

.

j'ai vu mon ami de paresse

Se foutre de toute ma tristesse

Dans un grand rire d'allégresse

.

Et pour trois rimes de tendresse

On met le vin au fond des veines

Brisant nos nuits de porcelaine.

Et pour trois rimes de tendresse

On met le vin au fond des veines

Brisant nos nuits de porcelaine.

.

L.D ,2007

Posté par decor_homme à 22:55 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


Commentaires sur Les nuits de porcelaine

    J'en reprendrai bien encore une coupe, un verre, une chope... C'est fragile comme la porcelaine et lourd comme une nuit d'ivresse, ou l'inverse...

    balila

    Posté par balila, 09 février 2008 à 23:51 | | Répondre
  • Ben t'en as vu des choses ! ... très beau poème.

    Re bisou

    Posté par neurhone, 25 mars 2007 à 00:47 | | Répondre
  • je vois toujours plein de choses , N !
    bises

    Posté par lio, 25 mars 2007 à 15:39 | | Répondre
  • Le tout est de voir ce que l'on a envie de voir
    pour sortir du noir

    Bisous

    Posté par littlesun, 25 mars 2007 à 16:34 | | Répondre
  • Sourire sourire. Plus que tu imagines.

    Posté par Nijenn (Bluemoon, 26 mars 2007 à 21:55 | | Répondre
  • Comment être dans le noir quand un Pti Soleil vient vous éclairer de son amicale présence?
    bisous

    Posté par lio, 27 mars 2007 à 13:11 | | Répondre
  • Bluemoon , je suis heureux de te retrouver ici.
    Tu vas bien? tu as un nouveau blog?
    Deux sourires donnés en retours.

    Posté par lio, 27 mars 2007 à 13:13 | | Répondre
  • Quand une poétesse talentueuse parle d'un poète talentueux... Bisous

    Posté par zebu32, 28 mars 2007 à 06:35 | | Répondre
  • Merci de ton passage, Lio. Comme tu vois, j'ai toujours Célestes Ouragans. J'ai laissé Nuits et Merveilles ouvert, mais il est en sommeil et j'ai fermé Le Temps des Cerises. Voilà pour les nouvelles. Je vais TRES bien. Et toi aussi, je l'espère. Je m'en vais de ce pas mettre l'Echappée Belle en lien.

    Posté par Nijenn, 28 mars 2007 à 11:02 | | Répondre
  • "On met le vin au fond des veines
    Brisant nos nuits de porcelaine"

    C'est fort. Et le vin de ton poème, je l'ai bu jusqu'à la lie... Mais j'y reviendrai pour une autre bouteille.

    NH

    Posté par Nhand, 13 septembre 2007 à 16:06 | | Répondre
Nouveau commentaire