09 novembre 2006

Douce

Si douce

Douce

Silhouette aux silences d'aplomb

Lasso de lumière

sur la pente d'un pont

Où chaque pierre

Douce

Respire la pluie

Celle qui vient de l'amont.

Le pavé est lisse

Pour y graver nos noms.

*

Douce, douce

Lente est la vie de tes yeux

A l'étincelle des paupières

Silhouette silence

D'arbre tendu

Nu

Et lisse est le tronc

Pour y graver nos noms.

Posté par decor_homme à 20:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Douce

    Le pavé est lisse pour y graver nos noms, mais l'érosion du temps fait son oeuvre. Pluie fine, lancinante, mais si longue, tu gommes, infiltres la pierre, tu fais peau neuve du pavé.

    Lisse est le tronc pour y graver nos noms, un coeur percé en son milieu. Maladie de l'arbre, l'homme fera son oeuvre et coupera le tronc.

    Tout est éphémère, comme un écho j'entends le cri des platanes du Canal du Midi, malades, déracinés, j'entends la pierre expirer son histoire

    Posté par lutin, 09 novembre 2006 à 23:01 | | Répondre
  • Je lis et je relis votre poème ...
    Une vraie caresse !
    Merci !

    Posté par Jean, 15 novembre 2006 à 19:04 | | Répondre
  • Lutin , tout est effet mer ... la marée .

    Posté par lio, 21 novembre 2006 à 18:25 | | Répondre
  • j'aime caresser, c'est vrai , au moins autant que mordre et griffer . Merci de votre passage , Jean.

    Posté par lio, 21 novembre 2006 à 18:27 | | Répondre
Nouveau commentaire