04 septembre 2006

Carnaval de nuit

La brume tombe sur la ville

Déchirée

Par la pointe des toits,

Ça fait des drapeaux volatils

Accrochés

Aux clocher des églises.

Elle marche solitaire

Perdue

Dans l'antique Venise.

Les quais en gondoles

D'ombre nues

Frissonnent des nuits folles

Et portent le parfum

Des amantes

Ivres à se mordre le sein.

Sur le reflet des eaux

Tremblante

Par la lune brouillée,

Sa silhouette étrange

Et rêveuse

Bascule au saut de l'ange.

Voyageur éperdu

De légendes à frémir

Écoute la Venise des pluies:

C'est au pont des Soupirs

Dans l'aube frileuse

Qu'on retrouva pendu

Son masque de nuit.

*

*

Posté par decor_homme à 18:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Carnaval de nuit

    Une venise mystérieuse et sensuelle ... on ferme les yeux , on rêve ... c'est un plaisir.

    Posté par neurhone, 04 septembre 2006 à 20:07 | | Répondre
Nouveau commentaire